solutions ?

Publié le par lespilulesquituent

AVC / LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE
La partie la plus contraignante étant les compresses froides, j’ai cherché à trouver une simplification préservant l’efficacité. La solution s’est avérée être la vessie de glace (grand modèle, vente en pharmacie) avec un linge interposé. On peut vérifier avec un thermomètre placé contre la peau que la température est bien proche de 10°. Tant qu’il y a de la glace, aucune manipulation n’est nécessaire;
Au niveau de la compresse chaude, il est commode de placer par-dessus une bouillotte qui freine le refroidissement de la serviette. Par ailleurs, j’ai trouvé les séances de 8 heures trop longues. Aussi, j’ai opté pour des séances de 4 à 5 heures maximum. Les résultats ont pratiquement toujours été excellents.

AVC
Bien sûr, il s’ensuit toujours des traumatismes latéraux de l’arc réflexe, en particulier dans la motricité (paralysies), la parole (aphasie), l’équilibre, ou encore des troubles de comportement (fou rires, pleurs pour rien, agressivité….selon la zone atteinte).
Indépendamment des traitements médicaux officiels qui peuvent être apportés, l’urgence est dans la libération du caillot formé, celui-ci entraînant des zones de compression des cellules nerveuses qui se nécrosent rapidement. Les différents patients que j’ai orienté vers la méthode Gardelle ont pu récupérer leur motricité en quelques semaines et quelquefois en quelques jours selon que l’on a plus ou moins attendu pour appliquer le procédé. Il s’agissait d’hémiplégies diverses souvent accompagnées de grande fatigue.

Mode opératoire :

  • vessie de glace grand format sur la tête avec linge interposé,
  • serviette chaude avec bouillotte sur le ventre
  • 3 séances de 1 heure chaque jour jusqu’à restauration complète.

Remplacer les bêtabloquants ?
Ma mère prend un cachet de 50 mg d’Aténolol Mylan pour de l’hypertension depuis une quinzaine d’années. Existe-t-il une alternative ?
Il n’est pas possible de stopper brutalement les bêtabloquants, au risque de provoquer un rebond important de tension. Comme leur nom l’indique, ces médicaments ne traitent pas la cause de l’hypertension : ils ne font que la bloquer. Ce faisant, ils peuvent entraîner des complications, notamment chez les personnes âgées, comme des chutes par hypotension orthostatique.

Hypertension : yoga contre bêtabloquants
À écouter la médecine conventionnelle, la prise de bêtabloquants serait l’un des seuls traitements efficaces contre l’hypertension, une maladie que la médecine conventionnelle avoue ne pas savoir guérir. Un échec que conteste depuis des millénaires le yoga, et plus particulièrement la yoga-thérapie, ou yoga cikitsa en sanskrit.

hypertension et solutions naturels
naturalnews

Selon le British Medical Journal :
« Des chercheurs de la London School of Economics, du Harvard Pilgrim Health Care Institute de l’Ecole de Médecine de Harvard, et de l’Ecole de Médecine de l’Université de Stanford ont comparé les effets de l’exercice physique à celui des médicaments sur la mortalité de quatre maladies (prévention  secondaire des maladies coronariennes, réadaptation après AVC, traitement de l’insuffisance cardiaque et prévention du diabète).
La prévention secondaire est le traitement des patients ayant déclaré une maladie, pour éviter qu’elle n’entraîne des conséquences graves.
Ils ont analysé les résultats de 305 études randomisées en double aveugle impliquant 339.274 personnes et n’ont trouvé aucune différence statistiquement significative entre l’exercice physique et les traitements médicamenteux sur la prévention secondaire des maladies cardiaques et la prévention du diabète.
Quant aux patients victimes d’AVC, l’exercice était plus efficace que le traitement médicamenteux.
Pour le traitement de l’insuffisance cardiaque, seuls les médicaments diurétiques étaient plus efficaces que l’exercice, ainsi que tous les  autres types de traitement. » (1)
L’exercice physique, autant ou plus efficace contre les maladies cardiaques que les médicaments. Voilà une bonne nouvelle pour les malades qui n’auront plus à subir les effets secondaires des traitements médicamenteux, et pour les finances de la Sécurité sociale, qui n’aura plus à rembourser des médicaments devenus inutiles.
Mais peut-être certains malades du cœur seront-ils déçus, car faire de l’exercice leur paraîtra plus contraignant qu’avaler une simple pilule ?

dr Rath : Solution au dilemme de la maladie cardio-vasculaire humaine
sa cause primaire est une insuffisance en ascorbate, menant au dépôt de lipoprotéine(a) et de fibrinogène/fibrine dans la paroi vasculaire

Les infarctus et les AVC peuvent être éradiqués
« …Le premier est le facteur nutritionnel, le deuxième est le facteur activité physique, le troisième est le facteur intoxication : le tabac, les polluants aériens, les polluants nutritionnels – les pesticides –  et surtout les médicaments. Les médicaments représentent le principal agent d’intoxication qui favorise les maladies cardiovasculaires. Et enfin le quatrième facteur est ce que j’appellerai les conditions d’existence, les difficultés de la vie (familiale, professionnelle) ou le stress (et inversement notre aptitude à surmonter ces difficultés) ce que j’appelle dans mon livre le sens de notre vie… »
« …Dans certaines circonstances, ces traitements peuvent être miraculeux. En phase aigüe d’infarctus, lorsque vous débouchez une artère et que vous posez un stent ou lorsque vous donnez de puissants traitements qui détruisent le caillot, immédiatement la personne se sent mieux, vous lui sauvez la vie !  Mais en prévention au long cours, tous ces traitements sont de façon générale inutiles et nuisibles, certains favorisent les complications comme je le montre dans mon livre, et surtout ils n’ont pas d’impact sur l’espérance de vie…. »

Le complot de « Hypertension artérielle » : La vérité sur la campagne de désinformation visant à vous voler votre droit à une vie plus saine et plus heureuse… Et comment les 85 % des malades ont réussi à normaliser la pression artérielle naturellement et sans drogue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article